Accueil > action > porteurs d’un projet urbain à Aubervilliers > Film en ateliers > Atelier d’arts visuels > scène du chantier : préparation de l’arrivée des sculptures au (...)

Atelier d’arts visuels à la médiathèque

scène du chantier : préparation de l’arrivée des sculptures au Landy

séance 11 – samedi 4 janvier 2014

mercredi 7 mai 2014, par Antonia Lair, Léa Longeot

Beaucoup d’absentes en ce premier samedi de l’année.
La plupart des filles sont occupées à se faire tresser pour la rentrée scolaire. Seule Hawa est au rendez-vous à l’heure, Sephora arrivera un peu plus tard.
C’est Sylvie de la bibliothèque qui est là ce jour, en soutien à l’encadrement de Stella, et aussi pour faire le récit de la séance en image et texte.
Etant donné que la semaine prochaine, Alessandrat, la sculptrice des jeux en bois du futur square Roser, vient fixer ses sculptures, c’est le moment de préparer la scène finale de l’histoire : la scène du chantier.
Une rencontre entre les filles et Alessandrat est programmée mercredi prochain afin de mener un interview et faire des photographies du chantier du square. Images des actes techniques, des outils et des machines nécessaires à la fixation des sculptures.

Stella commence par présenter à Hawa le projet d’aménagement du square qui avait déjà été présenté lors des premières séances de l’atelier et en particulier lors de la 5e : « Dans ce futur square, il y aura des collines avec un sol amortissant coloré ». Hawa interroge : « Il y a d’autres squares comme ça ? ».
Stella donne à Hawa son carnet de bord pour qu’elle puisse écrire les mots clefs de ce qu’elles sont en train discuter. Elle raconte en dessin, l’arrivée des sculptures d’Alessandrat. Elle lui raconte le travail de sculpture d’Alessandrat, grâce aux documents très didactiques que celle-ci a transmis pour l’occasion : « Elle sculpte du bois. Les jeux du futur square vont tous être en bois. Certains vont représenter des animaux. »

Sephora arrive. Stella prend quelques minutes pour lui expliquer le déroulement de la rencontre avec Alessandrat la semaine suivante. Elle continue sa présentation, montre des images représentant les techniques et outils de la sculptrice.

Alessandrat sculpte des formes organiques avec le bois de sequoia, et sculpte aussi des structures géométriques avec le bois de chêne.
Hawa intervient en pointant du doigt une photo : « Là, ils sont en train de faire des tortues, c’est bien mais il manque les yeux à faire. »

Stella continue : "Plusieurs outils sont utilisés pour sculpter le bois, comme les gouges, les ciseaux à bois, le burin…".
Elle décrit les différentes étapes qui conduisent à la réalisation d’une sculpture : "Au début on achète le bois, en tronçons ou bille, puis on dessine, on élabore, on définit un projet de forme…".
Les filles écoutent attentivement tout en regardant les photos.

Après ces explications, Stella demande aux filles s’il y a des questions qu’elles aimeraient poser à Alessandrat la semaine suivante. Hawa commence : « Combien de sculptures avez vous fait pour le projet ? ». Stella propose : « Est-ce qu’elle les a faites toute seule ? Est ce que c’est elle qui a fait les dessins ? ». Séphora est perplexe : « Je préfère l’ancien parc. Parce qu’à chaque fois, on montait sur la colline et on roulait. J’aimais bien aussi quand on fabriquait des balançoires toutes seules. On prenait une corde et on l’attachait avec un bout de bois ou du carton et on se balançait ». Hawa propose alors : « On peut demander de faire une balançoire ? ».

Se projeter dans le nouveau square n’est pas un exercice facile. Depuis que le chantier a commencé, les filles regrettent le square qui a été démoli. Elles n’ont plus d’endroit pour jouer pendant cette période de transformation spatiale.

D I D A T T I C A | Copyright © 2002-2017 | Tous droits réservés | Nous contacter
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception du site : Teddy Payet