Accueil > action > ATELIERS d’architecture en MILIEU SCOLAIRE > Ecole Jeanne d’Arc à La petite Boissière (Deux-Sèvres) > Pour une appropriation de l’environnement paysagé du coeur de (...)

Atelier pédagogique animé par Karine Durand avec les élèves de CE2-CM1-CM2

Pour une appropriation de l’environnement paysagé du coeur de bourg

Atelier pédagogique "Trouver ma place de petit pivert dans la Place-nid" à l’école Jeanne d’Arc de la Petite Boissière mai 2019

jeudi 6 juin 2019, par Karine Durand

Cet atelier pédagogique reprend le processus mis en œuvre à didattica, qui relève de la méthode de travail en architecture, en plusieurs phases :
- phase de prise de connaissance / analyse
- phase de conception / dessin - écriture
- phase de « mise en chantier » par le projet de frise collective et construction d’une histoire commune

Il s’agit d’interroger l’appropriation de la place et des rues par les enfants
- d’un point de vue pratique (aujourd’hui et demain après les aménagements)
- d’un point de vue symbolique (affichage des petits piverts)
Cet atelier a permis aux élèves de prendre conscience de leur avenir de petits piverts à la Petite Boissière, de prendre soin de leur environnement et de marquer leur présence dans l’espace public, en préliminaire de la soirée du mercredi 22 mai 2019 de "conversation créative".

Lors de ce dernier atelier collectif habitant, ouvert à tous, leurs travaux ont été exposés :
- travaux graphiques et portraits des enfants
- histoire commune de Solidarité Pivardias
dans la continuité du travail participatif mené sur la commune, une place s’est ouverte pour les enfants de la Petite Boissière !

Cadre

Nous partions de la légende des pivardias et de la chanson, de son interprétation dans le projet d’aménagement et plus particulièrement de la Place-nid. Les habitants de la Petite Boissière s’appellent les pivardias, qui signifient « petits piverts » selon la chanson du même nom.

Il s’agissait d’inscrire les enfants dans le projet de Place-nid, où chacun est appelé à trouver sa place de pivert, mais qu’est-ce qu’une place ? Et où place-t-on ses envies dans la grande Place-nid ? Il s’agit de « Trouver sa place de petit pivert préférée dans la Place-nid », de s’afficher en ville en toute sécurité, de donner envies aux enfants d’investir la place avant que celle-ci soit pleinement réalisée.

Nous intervenions à un moment où le projet était déjà défini dans le périmètre de la Place-nid élargie et se réalisait, donc on a fait interagir les enfants dans la limite de ce qui allait être réalisé et plus particulièrement sur le projet d’affichage de petits piverts sur les deux passages piétons du futur aménagement et autres carrefours (projet qui prendra une forme de totem).

Développé

Présentation du projet d’aménagement et de Place-nid

a) l’image de l’arbre : village nourricier, village ramifié
b) l’environnement bocager et végétalisé
c) les jardins partagés et autres projets solidaires
d) les parcours ramifiés et les ressources du grand territoire
e) la Place-nid

Le point où se concentre la vie des pivardias est le centre-bourg (commerces, associations, mairie, école). Au milieu du tronc de l’arbre se situe la place du village aussi nommée la Place-nid, car son aménagement doit refléter la particularité des pivardias (comme cœur de bourg, cœur de vie).

L’objectif du futur aménagement est de créer une voie qui traverse une GRANDE place, d’où la question de l’étendue de la place, qui va se déployer au delà de la route (vers l’école, les cheminements piétons, et les jardins potagers). Il s’agit de réaliser un « déconditionnement » des automobilistes, avec un aménagement qui tend vers un « espace partagé » (entre piétons et automobilistes) avec une zone 30, un revêtement de sol unique de part et d’autre de la rue et au delà de la Place sera en enrobé grenaillé, plus clair que l’enrobé de la route.

La traversée de la voirie sera sécurisée, pour que la traversée quotidienne à pied ou en vélo des enfants soient facilitées entre les quartiers Est et Ouest : il n’y aura plus besoin de prendre la voiture pour aller à l’école !

L’aménagement paysagé de la place appelle à s’écarter de la départementale, à aller voir dans l’épaisseur les jardins cachés, avec pour fil conducteur les bois et les arbres. La place végétalisée de la mairie représente une feuille d’arbre vue d’avion. Il y aura un grand arbre et des arbustes pour faire de l’ombre à la sortie de la salle des fêtes, des bancs de granite - délimitations de parking, des garde-corps ou barrière en ganivelle de châtaignier.

Il fallait aussi donner aux conducteurs la sensation qu’ils rentraient dans un espace où tout est pivardias :

« Un univers particulier lié aux piverts ».

Nous avons donc travaillé à construire un projet de totem de petits piverts pour signaler leur présence (sécurité) et leur singularité pour les deux passages piétons de la Place-nid et autres carrefours, pour attirer l’attention des automobilistes.

Atelier dessin et histoire commune des petits piverts

Sur cette Place-nid, l’affichage des piverts est très important :

« C’est votre espace, c’est votre nid ! »

"ainsi les automobilistes ralentissent et se souviennent qui vous êtes et où ils sont passés."

Marquer les zébras et autres carrefours, avec des petits piverts c’est marquer l’espace protégé des enfants à la Petite Boissière.

Dans un premier temps il a été montré la diversité des accès actuels à l’école (photos de l’existant) :

  • rue et chemin
  • chemins et venelles
  • cœurs de jardins
  • Place-nid - Traverser la place et la route sur les passages piétons
  • coulée verte
  • zone résidentielle

Puis ont été présentés d’autres moyens d’accès à l’école :

  • Dépose minute à l’école avec la voiture ou dépose à pied...
  • Venir en vélo, en rollers, en trottinette ?
  • Venir à pied tout seul, à deux à plusieurs...Pédibus ?

Pour animer et marquer la présence des enfants (petits piverts), les passages cloutés « zébra » ou autres carrefours, il a donc été demandé aux enfants des dessins de piverts selon 3 catégories :

  • la naissance du pivert jusque son envol adulte (évolution du petit pivert de l’oeuf à l’envol)
  • les activités du pivert (diversité des activités des petits piverts dans leur environnement)
  • la mise en lumière des différentes couleurs du piverts... (rendu des couleurs des piverts)
    Il leur est montré et imprimé des photos de piverts verts femelles et mâles adultes et jeunes oiseaux.

Selon les dessins des différentes catégories, nous avons aidé les enfants à construire une frise qui raconte leur histoire collective de petits piverts à la Petite Boissière, voici le récit coopératif sur le thème de la Solidarité des pivardias et leur attachement à l’Environnement :

C’est l’histoire d’une maman-pivert prévenue par le facteur-pivert en vélo que sa sœur vient d’accoucher de 3 œufs. Elle part pour une longue épopée où elle s’arrête pour manger sur des arbres et boire dans un cours d’eau. Elle retrouve sa sœur, et lui offre son aide pour nourrir ses oisillons et leur apprendre à jouer au foot. Elle repart chez elle, en traversant la forêt heureuse d’avoir apporter son aide.

Évaluation et finalité

  • les destinataires

Les dessins des petits piverts des enfants ont été donnés aux parents avec l’invitation à la soirée du 22 mai 2019 de "conversation créative", pour que ceux-ci soient plus personnellement touchés par cette dernière action participative.
En effet nous souhaitons agrandir le cercle des personnes participantes aux usagers de la place qui ne résident pas forcement sur la commune. Le biais de l’école offre le moyen de toucher une population d’usagers non résident, qui pratiquent les équipements de la place.
De plus, on a touché toute une nouvelle génération de futurs piverts de la commune : les enfants de cet atelier CE2 CM1 et CM2 qui ont été sensibilisés à leur futur environnement planté et paysagé (par cet exercice pédagogique « Trouver ma place de petit pivert dans la Place-nid »).

  • les affichages / expositions

Les enfants ont été photographiés avec leur dessins de petits piverts et exposés sur les vitres de la salle des fêtes lors de la soirée du 22 mai 2019 de "conversation créative".

  • les projets participatifs et solidaires

Les adultes ont invités à venir avec leur enfants, amis, à participer à la la soirée du 22 mai 2019 de "conversation créative", où l’histoire commune de Solidarité pivardias a été exposée, soulignant la singularité des habitants du bourg et leur attachement leur futur environnement planté et paysagé. Cette soirée s’est bien entendue clôturée par un verre de la Solidarité pivardias.

D I D A T T I C A | Copyright © 2002-2020 | Tous droits réservés | Nous contacter
| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception du site : Teddy Payet