Accueil > action > porteurs d’un projet urbain à Aubervilliers > Jardin des Fissures > Saison 2 - 2010/2011 > Ateliers au collège

photomontages, graffs et mobilier urbain

Ateliers au collège

plusieurs classes, plusieurs profs

mercredi 5 janvier 2011, par didattica

Entre mémoire et changements urbains

Fabrication de photomontages

Deux séances ont été consacrées à la prise de photos sur le quartier Landy-Macreux-Pressensé-La Plaine avec Sophie Durel, chargée de mission au développement local à la Mairie d’Aubervilliers et la professeure d’arts plastiques de la classe, Adeline Besson. Les élèves ont pris tour à tour l’appareil photo numérique du collège et ont constitué un corpus d’images sur tous les bouleversements urbains du quartier.
Trois séances ont permis aux élèves de s’approprier la consigne générale : “Un avant et un après en trois photos”. De manière générale, les 3A ont sélectionné, composé et proposé un premier travail individuel de photomontage. Deux séances supplémentaires ont été nécessaires pour produire un travail collectif. Les élèves ont ainsi amélioré leur premier travail en groupe : soit en choisissant le travail d’un élève du groupe, soit en croisant les différents travaux photographiques entre camarades.
Une séance a permis d’intégrer toujours sous forme de photomontage les graffs existants sur le jardin des fissures.

Présentation orale lors du conseil de quartier


Captures vidéo de Léa Longeot

Deux séances ont permis d’écrire un texte sur le photomontage afin de préparer la présentation orale au Conseil de quartier. A cette occasion, M. Buisson (instituteur à l’Ecole primaire Balzac et professeur de français au collège Rosa Luxemburg) avec la professeure d’arts plastiques, a aidé les élèves à préparer leurs textes.
Une séance avec Sophie Durel et M. Roellinger (Cpe et responsable du niveau 3ème du Collège Rosa Luxemburg) a permis aux élèves d’expérimenter un dispositif permettant d’appréhender le fonctionnement des institutions (de l’Etat au Conseil de quartier). Puis, les élèves ont posé des questions sur le rôle des institutions et surtout sur celui du conseil de quartier.
Deux demi-journées ont été consacrées à la finalisation du travail du photomontage et du texte de présentation. Cette dernière préparation s’est faite avec l’accompagnement de M. Bouysset et Madame Rey (professeur d’anglais de la classe).
Certains élèves de la classe qui avaient terminé leur travail, ont graffé à la bombe des slogans préparés par l’ensemble des 3èmes du collège sur le sol devant l’algéco où devait se dérouler le conseil de quartier. En début de soirée, les élèves ont présenté leur photomontage devant une trentaine d’habitants du quartier dans l’algéco dédié aux réunions du conseil de quartier. Suite à cette présentation, les habitants ont posé des questions sur la démarche conduisant au travail et aux questions que pouvaient soulever les travaux des élèves.

Collage des photomontages et graffs sur le Jardin des fissures

Deux séances avec Bilette Odounharo (stagiaire à didattica) et Mme Rey (leur professeur d’anglais) ont été nécessaires afin de coller les photomontages en fonction du travail de pré maquette. Les élèves ont été séparés en deux groupes : l’un, s’est occupé de coller leurs photomontages sur les murs du Jardin et l’autre, a commencé à graffer les slogans des 3èmes avec leurs pochoirs et “Jardin des fissures” sur la porte d’entrée. Une séance supplémentaire a permis au groupe d’élèves qui n’avait pas pu coller le photomontage de terminer leur travail.


Photographies d’Auberfabrik

Ce premier processus a conduit les élèves à se questionner sur la mémoire du quartier tout en s’intéressant aux changements urbains en cours.

Fabrication de mobilier urbain

Une première partie s’est déroulée au collège, avec une classe de 3ème dans le cadre du cours de technologie. Cette première partie avait pour but de réaliser des éléments de mobiliers urbains à partir de matériel recyclé, pour la médiathèque Paul Eluard. Les éléments devaient ensuite être utilisés pour les séances de lecture en plein air sur le Jardin des fissures.
Huit séances en demi-groupes se sont déroulées au Collège. La première séance a été consacrée à la fabrication de pré maquettes, à partir des schémas réalisés en amont avec la professeure de technologie. Elle avait aussi pour objectif de sensibiliser les élèves au matériau que peut constituer le carton, et en parallèle, au recyclage. Après avoir présenté aux élèves le travail de l’artiste Charlotte Posenenske et le travail des architectes présenté à l’exposition « Carton plein » à la cité de l’architecture en 2010, les élèves ont présenté leurs dessins préparatoires et ont réalisé avec l’association Auberfabrik leurs pré maquettes. Ils ont expérimenté les différentes contraintes de la mise en volume.

Lors de la deuxième séance, les deux intervenants d’Auberfabrik ont accompagné les élèves dans la réalisation de dessins agrandis des volumes sur le carton. Ils ont ensuite commencé la découpe des volumes en intégrant de nouvelles inventions et contraintes. La troisième séance a été consacrée à la découpe du mobilier. Des bidons avaient aussi auparavant été collectés auprès du Centre d’Aide par le Travail du 129 rue Charles Tillon à Aubervilliers. Ces bidons récupérés ont servi de socle et de pied au mobilier réalisé. A l’issue de cette séance, le mobilier était pratiquement réalisé, ne restaient que les finitions.

Une quatrième séance a été consacrée au recouvrement et à la décoration du mobilier. Des documents et papiers récoltés par l’association Auberfabrik ont été utilisés, et notamment de vieilles revues et magazines récupérés auprès de la Médiathèque Paul Eluard. L’accent était mis une nouvelle fois sur le recyclage de matériaux. Chaque groupe d’élèves a ainsi pu réaliser un habillage signifiant, en jouant sur le texte, le message et les différentes matières. Ces éléments de mobilier ont ensuite été présentés lors de l’inauguration du Jardin des fissures, en présence d’une centaine d’habitants le 1er juillet 2011. Ils ont permis de valoriser le travail des collégiens auprès des habitants adultes. Ils ont aussi été utilisés tout au long du mois de juillet pour les séances de bibliothèque en plein air.

Reprise des slogans, graffs sur les murs du Jardin et restitutions


Une séance d’une heure sur le Jardin des fissures avec la classe de 3ème E (12 élèves) du collège a été consacrée à l’intégration de leurs graffs à l’ensemble des photomontages collés par les 3ème A avec la professeure d’arts plastiques. Deux séances de deux heures ont permis de terminer de graffer les slogans mais cette fois avec d’autres élèves (de 3èmes, de 6èmes et de 4èmes du collège). Les niveaux ont été confondus pour mener à bien le projet. Les dix élèves présents pour chaque séance ont été encadrés par M. Bardot (professeur de mathématiques) et Mme Benmissi (professeur de technologie).

Trois restitutions ont été organisées afin de faire connaître et faire découvrir ou redécouvrir le Jardin des fissures aux habitants et acteurs associatifs et institutionnels du quartier :

  • Vernissage le 1er juillet 2011 : 100 adultes (habitants, élus, financeurs) ;
  • Exposition d’une semaine avec un vernissage le 3 octobre 2011 à la mairie d’Aubervilliers : 30 adultes (président d’autres conseils de quartier, élus, financeurs, personnels du collège Rosa Luxemburg) ;
  • Exposition du samedi 16 octobre jusqu’au 5 novembre 2011 au collège Rosa Luxemburg lors des élections des parents d’élèves au conseil d’administration et de la remise des bulletins de demi-trimestre : 100 élèves et de parents ont vu l’exposition à ce jour.

D I D A T T I C A | Copyright © 2002-2017 | Tous droits réservés | Nous contacter
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception du site : Teddy Payet