Accueil > action > Rroms et Occitanie en France > création cinématographique à Montreuil > atelier film > Séance 8 - phase d’analyse filmique

à l’Institut Universitaire de Technologie (l’IUT) de Montreuil

Séance 8 - phase d’analyse filmique

13 mai 2009 à 17h

mercredi 13 mai 2009, par Lone Nielsen

8ème séance : Le racisme ou le désir de se rencontrer - la peur de l’étrangeté ou l’amour de l’autre

La projection des séquences de « Daguerréotypes » a donné lieu à une discussion sur la construction des identités : comment, les couples commerçants du film sont-ils présentés ? Les éléments principaux de cette représentation ont été identifiés comme le métier avec ses objets et outils, ses vitrines, son habit de travail, la famille, le fait de vivre seul ou en couple, l’amour conjugal ou la solitude. Nous avons remarqué qu’apparemment, Agnès Varda a invité les commerçants à décider comment ils voulaient se présenter, ce qui est une approche qui se dessine pour « Montreuil, ville des Rroms ».

Avec les séquences violentes de « La Vie de Jésus » qui traitent du racisme et du viol, nous avons eu un échange sur le racisme des petites villes dans lesquelles les étrangers ne sont pas acceptés. Le sujet a aussi été relié à l’agression qui a eu lieu à Montreuil contre les Rroms roumains dans leur lieu de vie. Par rapport au film, nous avons discuté du « machisme » ou du « sexisme » qui s’exprime dans le milieu décrit par le réalisateur, Bruno Dumont, qui se combine avec une approche raciste, toutes deux pouvant représenter la peur de l’étrangeté (la femme et l’homme venu d’ailleurs).
Ce sujet contraste avec la volonté de se rencontrer qui est une dimension importante de « Nénette et Boni » de Claire Denis. Ce dernier film traite beaucoup du désir et de la rencontre (amoureuse), souvent de façon sensuelle et métaphorique.

Documents joints

D I D A T T I C A | Copyright © 2002-2017 | Tous droits réservés | Nous contacter
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception du site : Teddy Payet