Accueil > action > Rroms et Occitanie en France > création cinématographique à Montreuil > atelier film > Séance 4 - phase d’analyse filmique

à l’Institut Universitaire de Technologique (IUT) de Montreuil

Séance 4 - phase d’analyse filmique

1 avril 2009 à 17h

mercredi 1er avril 2009, par Lone Nielsen

4ème séance : réflexion sur la méthode de l’atelier et sur la dimension éthique du travail de réalisation cinématographique

Cette séance est devenue une séance de réflexion sur la méthode car n’étaient présentes que les membres actuels de l’équipe pédagogique. Le fait qu’il y ait des éléments différents qui rendent possible l’atelier, a donné lieu à une discussion sur comment établir un ordre d’urgence parmi les tâches liées à la mise en place de l’atelier.

La séance a été l’occasion de travailler sur la trace écrite de l’action, la mémoire réflexive de l’atelier avec les fiches synthétiques par séance et les récits écrits par Lone (stagiaire de didattica). Nous avons aussi discuté de la dimension éthique du travail de réalisation cinématographique. Dans la pratique, le réalisateur (surtout le documentariste) se trouve souvent face à un dilemme : faut-il renoncer à des images d’une grande valeur esthétique parce qu’on n’a pas demandé la permission de filmer aux personnes impliquées ? Nous avons parlé des nombreux documentaires sur les Rroms qui ne prennent pas en compte cette dimension éthique, ce qui a abouti à la conclusion qu’il faut que le réalisateur établisse des relations de confiance avec les personnes qu’il veut présenter dans son film. Raymond Depardon est un référent pour notre film notamment par rapport à cette question de l’éthique, car en effet, pour la réalisation de sa trilogie "Profils paysans", par exemple, il a eu besoin de douze années pour pouvoir filmer les paysans du film, douze ans nécessaires à l’instauration d’un rapport de confiance. L’élément éthique est aussi lié à la méthode de construction du contenu d’un film : en voulant décrire une culture, la difficulté est d’introduire une démarche transversale et critique notamment à l’aide d’un dispositif collectif analytique. Il est important d’être vigilant, pendant tout le processus de création, aux moyens qui permettent de rester sensible aux nuances et complexités d’une culture afin de la représenter.

Documents joints

D I D A T T I C A | Copyright © 2002-2017 | Tous droits réservés | Nous contacter
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception du site : Teddy Payet