Accueil > recherche > travaux de recherche > recherche-intervention : projet d’étude du séminaire aede 2007

Une recherche-intervention

recherche-intervention : projet d’étude du séminaire aede 2007

projet de thèse

mercredi 17 janvier 2007

Pour son doctorat d’architecture et en partenariat avec un laboratoire de recherche de l’école nationale supérieure d’architecture de Paris La Villette (LET), Elise Macaire a fait de l’association didattica l’un de ses terrains d’enquête.

Organisation des rencontres sur les pratiques socioculturelles de l’architecture

La première dimension de la recherche-intervention a pour objectif d’impliquer les associations, présentées dans les rencontres, dans un travail réflexif sur leurs pratiques et ceci dans le cadre d’un dispositif particulier. Nous avons ainsi cherché à mettre en scène les discours dans un espace commun, par l’organisation de rencontres entre les professionnels où les logiques de présentation de soi et les identités professionnelles se donnent à voir autrement que dans la situation d’entretien où la personne est face au chercheur dans une relative intimité. Dans une situation publique, la production des discours s’élabore dans une logique relationnelle et les interactions entre les personnes invitées à parler, cristallisent des positionnements singuliers liés au jeu de la distinction dans le groupe. Par l’organisation de rencontres, notre volonté a donc été de proposer un cadre où chacun a pu présenter son travail et aussi expliciter son positionnement par rapport aux autres .

Définition d’un champ d’étude

Une trentaine de personnes (dont vingt trois représentant des collectifs) sont venues présenter leur travail lors des rencontres. Une quinzaine avait répondu à un appel à contribution et nous avons sollicité une quinzaine de contacts supplémentaires. Nous avons ensuite défini six tables rondes et organisé les rencontres autour de trois jours de débats, une dernière journée étant consacrée à la présentation de démarches dans la ville de Marseille (marche, visites et performance). Les titres des tables rondes ont été formulés à partir de l’appel à contribution et de du travail de thèse en cours, dans le cadre d’une discussion entre les associations Pixel et didattica.
Nous avons également recherché une contribution scientifique, à la fois pour apporter des éléments de connaissance dans les tables rondes et pour l’animation de celles-ci. Une douzaine de chercheurs sont donc intervenus, la moitié d’entre eux ayant notamment une double posture, celle du praticien engagé dans une structure associative et celle du chercheur. Un chercheur a été chargé du rôle de « témoin » et a proposé une synthèse des rencontres au regard de son approche sociologique du travail professionnel.
Ces rencontres ont permis d’amorcer un travail réflexif avec les professionnels par la mise en débat de leurs positions sur différentes questions. Les matériaux ainsi rassemblés feront donc l’objet d’une analyse s’appuyant en partie sur les thématiques des tables rondes.

Observation participante dans l’association

La participation d’Elise Macaire, doctorante, aux projets de l’association permettra d’observer les méthodes de travail, les pratiques de projet et le contexte des productions. Nous pourrons ainsi questionner comment sont mobilisées les compétences, notamment architecturales (méthode de projet, travail de conception, travail sur l’espace…), et dans quelle mesure nous pouvons éventuellement rapporter cette production associative au champ la production architecturale. Un protocole d’observation est en cours d’élaboration et une grille d’analyse sera élaborée à partir d’une approche typologique de l’ensemble du corpus de la thèse.

D I D A T T I C A | Copyright © 2002-2017 | Tous droits réservés | Nous contacter
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception du site : Teddy Payet