Accueil > action > Rroms et Occitanie en France > évènements culturels, artistiques et scientifiques > Journée Mondiale des Rroms 2007

Les Rroms et leurs amis invitent au Studio Théâtre de Montreuil

Journée Mondiale des Rroms 2007

8 avril 2007

lundi 26 mars 2007, par Léa Longeot

Un livre-film est paru aux éditions de didattica : "Rroms : politique du territoire. Actes de la Journée mondiale des Rroms 2007" (voir rubrique édition).

À didattica, le projet d’organiser la Journée mondiale des Rroms à Montreuil est né du désir de travailler à la réalisation d’un film sur le quartier de La Boissière de Montreuil, territoire avec lequel les Rroms ont une histoire à la fois politique et culturelle.
Pour les membres de didattica, la rencontre avec des associations rromanis d’Ile de France était la condition de l’action. Des liens furent tissés avec des associations rroms (Centre AVER contre le racisme, Rromani Baxt, Ternikano Berno, La voix des Rroms, Centre Culturel Gitan) et avec des associations culturelles montreuilloises (Apologie, Coriandre) inscrivant ainsi le projet de film, en tant que création d’un « espace cinématographique et démocratique », dans le paysage du mouvement culturel rrom et dans le contexte de la ville de Montreuil. Soutenant de nombreuses associations rroms, Tony Gatlif accepta de parrainer la Journée mondiale des Rroms en 2007.

L’organisation de la Journée mondiale des Rroms, jusqu’à sa réalisation, a duré plus d’un an, débutant par une analyse du contexte social, culturel et scientifique de la ville de Montreuil et du domaine rrom et le rassemblement des acteurs potentiels du projet. L’association didattica a ensuite formalisé une co-organisation de l’événement à Montreuil dans le cadre d’un secrétariat partagé avec l’association La Voix des Rroms et mis en place des réunions de travail régulières. Des équipes se sont constituées selon les compétences de chacun et celles-ci, à dominante scientifique ou artistique, couvraient les domaines suivants :

- ateliers pédagogiques de création dans des écoles primaires
- atelier danse et atelier banquet accueillis par l’association montreuilloise
- Rues et Cités
- table-rondes et débats
- expositions
- animation artistique (scène musicale et poétique)
- site internet
- atelier film

Pour didattica, organiser un événement dans la ville avait comme finalité de proposer une situation spatiale et temporelle telle une « architecture d’événement » et ainsi de participer à la modification du contexte social et culturel, montreuillois et rrom. Il s’agissait de faire de l’action culturelle et politique un événement public, autrement dit un espace public.

Ambiance et déroulement de l’évènement

Organisée au Studio Théâtre de Montreuil situé dans les anciens studios Pathé, la Journée mondiale des Rroms du dimanche 8 avril 2007 fut un grand succès. Plus de deux mille personnes assistèrent au cours de la journée ou de la soirée aux diverses activités, le tout ponctué d’un banquet bio gratuit de mets rroms. Nombreux furent les spectateurs qui exprimèrent leur satisfaction d’avoir beaucoup appris lors de ces échanges entre scientifiques, militants associatifs et artistes et il fallu même afficher « complet » dès la première moitié de la soirée !
Par l’assiette « Carte du monde rrom », près de trois cent visiteurs découvrirent une variété de recettes rroms provenant d’Espagne, d’Europe orientale, de Grèce et de France. Juste avant le banquet, des danses rroms de Macédoine furent présentées par l’équipe de l’atelier danse avec la participation des groupes Balkansambl et Haïdouti Orkestar. Dans l’après-midi, se tinrent les ateliers de chant avec Bielka et d’écriture avec Marianne Wermersch, ouvrant l’espace pour un atelier de danse traditionnelle française improvisé, avec une accordéoniste tourangelle, Christine Dupuy-Callewaert. Un bel exemple de rencontres interculturelles !

Le soir, la scène artistique accueillit une cinquantaine d’artistes musiciens représentant la pluralité culturelle rromani, d’Ex-yougoslavie, de Roumanie, de France, d’Espagne, de Russie ainsi que des cultures françaises notamment d’influence gasconne et kabyle, représentant les cultures invitées d’honneur5.

Le public de la Journée mondiale de 2007 fut très hétérogène, composé de Rroms de différentes cultures religieuses (évangéliste, musulmane, orthodoxe ou athée) et de diverses origines géographiques et sociales : ainsi se cotoyèrent des Rroms d’Espagne, de Yougoslavie, d’Albanie, de Roumanie, d’Allemagne, d’Angleterre et de France, ainsi que des non-Rroms (Gadjé), notamment des Franciliens, des Occitans et des Euro-Imazighen (Berbères d’Europe) et des femmes et des hommes de tout âge. Parmi le public, étaient présents les instituteurs et des familles des enfants impliqués dans des ateliers pédagogiques de création mis en place par didattica dans des écoles primaires de Montreuil.

Deux des quatre ateliers organisés par didattica ont exposé des travaux d’enfants à la Journée mondiale des Rroms et l’un d’eux, celui « De la phrase à la frise rromani », a vendu avec grand succès des marque-pages, en partenariat avec l’Office Central de Coopération à l’Ecole (OCCE). Le public du 8 avril a pu ainsi repartir avec un objet, souvenir montreuillois de la Journée mondiale des Rroms et résultat d’un travail pédagogique sur la culture rromani.

Les ateliers en école primaire

didattica a souhaité associer des enfants de Montreuil au travail de compréhension et de prise de conscience développé par le collectif du 8 avril. Elle a voulu qu’ils puissent vivre cette grande aventure de découverte de l’Autre, d’accès à des connaissances et de création dans la ville qu’ils habitent.

Cette intention s’est traduite par l’animation de quatre ateliers pédagogiques de création dans des écoles en parallèle à l’organisation du 8 avril. Ces ateliers avaient pour objectifs de réunir et de faire réfléchir des enfants de Montreuil autour du thème du peuple rrom et d’aller à la rencontre de sa culture. La méthode a consisté à faire produire par chaque groupe une œuvre collective en convoquant plusieurs savoirs et savoir faire, grâce à l’accompagnement d’intervenants issus du Collectif du 8 avril.

Parmi les intervenants, il y avait des architectes membres de didattica et des étudiants stagiaires à l’association (voir présentation des ateliers). Furent également actifs un certain nombre de chercheurs et artistes rroms et non-rroms tels que :

- Jeanne Gamonet, écrivaine et poétesse sinti, présidente de l’association Centre Aver contre le racisme, anciennement interprète à Médecin du monde, impliquée dans la mission « Tsiganes », auteure d’un mémoire sur la langue rromani et doctorante en rromani.
- Bielka Mijoin-Némirovsky, chanteuse, réalisatrice, fondatrice de Coriandre, association installée à Montreuil depuis 2000 et qui a pour objectif de favoriser les rencontres entre les différentes cultures du monde et les différents modes d’expression.
- Stella Méritxell Pradier, master de sociologie, étudie la langue et la civilisation rromani à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) et a participé à l’édition d’un livre de proverbes rroms.
- Jeanne Studer, conteuse et militante pour la cause des Rroms à Montreuil.
- Anabelle Tessarech, diplômée en études rromanis, elle préparait un master de roumain et un diplôme de Français Langue Etrangère et termine la traduction de contes rroms pour une publication.
- Olivier Desplat, caméraman professionnel.
- Petre Petcuz, doctorant rrom de Roumanie en histoire (EHESS), auteur d’un article « Esclavage et migration des Rroms orientaux » publié dans la revue Etudes Tsiganes.

Les quatre ateliers furent financés par la Fondation Abbé Pierre, Via le monde (Conseil Général de Seine Saint Denis) et des écoles primaires de Montreuil. Ils ont bénéficié des contributions volontaires des associations didattica, Coriandre, La voix des Rroms, Centre AVER contre le racisme et Rromani Baxt.

Documents joints

D I D A T T I C A | Copyright © 2002-2017 | Tous droits réservés | Nous contacter
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception du site : Teddy Payet