Accueil > action > porteurs d’un projet urbain à Aubervilliers > Film en ateliers > Atelier d’arts visuels > Mises en scène dans le quartier

Atelier d’arts visuels à la médiathèque

Mises en scène dans le quartier

Séance 7 – samedi 23 novembre 2013

mercredi 26 mars 2014, par Antonia Lair, Léa Longeot

Aujourd’hui, les filles continuent les dessins des séquences de l’histoire.
Comme à chaque début de séance, un petit récapitulatif est nécessaire ainsi qu’une relecture de l’histoire.
Stella sort les dessins commencés la semaine précédente et donne aux filles des pastels pour travailler la couleur. Des livres adaptés à l’exercice sont présentés.

La suite de l’atelier se déroule en extérieur. Il s’agit maintenant de prendre des photos des mises en scène de l’action de l’histoire, préparées la semaine précédente : « quand les filles jouent à cache-cache », « quand Sylvie dit "Bande de commères" », et « quand les filles voient la maison de Michel. ». Stella organise avec les filles la répartition des rôles avant de sortir : chacune d’entre elles va photographier une situation différente de chaque scène. Stella a préparé des fiches qui listent les différentes photos nécessaires pour le déroulement de l’action. Elle les distribue.

Scène : bande de commères

Comme c’est souvent le cas lors des sorties, les filles sont très agitées. Pour que chacune se mette en place afin de prendre une photo, cela prend du temps.

Leur appréhension en s’approchant de la maison de Michel n’arrange pas les choses. Et le passage fréquent de voitures dans la rue Bengali n’arrange rien. Les filles ont du mal à s’écouter.

Scène : cache-cache

Une fois les photos prises, retour à la bibliothèque pour un petit bilan de la séance. Maëlys commence : « C’était difficile et ennuyant, on a pris du temps », Aïcha rebondit : « On a perdu beaucoup de temps et celui qui prend la photo, il faut l’écouter. J’ai aimé la séance un tout petit peu et je n’ai pas aimé devant chez Michel, ça sentait mauvais. ». Les filles prennent conscience de la difficulté de faire des mises en scène en extérieure et Aïcha relève même le besoin d’écoute de celui qui fait la photo. Elles ont déjà pris du recul sur l’activité.

Il reste un peu de temps. Stella propose d’avancer le travail pour la prochaine séance en appliquant quelques finitions sur les dessins. Les filles sont ravies ! Elles reprennent leurs dessins tout en suivant les instructions de Stella.
La séance se termine, les dessins sont prêts pour la prochaine séance.

D I D A T T I C A | Copyright © 2002-2017 | Tous droits réservés | Nous contacter
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception du site : Teddy Payet