Accueil > formation > interventions dans des formations continues > Formation « Quels outils pour communiquer autour d’un projet ? (...)

Intervention d’Elise Macaire

Formation « Quels outils pour communiquer autour d’un projet ? »

Formation organisée à Paris par la Fédération des Conseils en architecture urbanisme et environnement

jeudi 13 octobre 2011, par Elise Macaire

Outils de la participation des habitants et de la coproduction des projets. Outils issus de pratiques pédagogiques et participatives.

Plan de l’intervention

Renouvellement de la relation au public dans le champ de l’architecture

Un agir pédagogique

  • Sensibilisation à l’architecture
  • Coopérer avec des habitants en leur transmettant des outils de travail
  • Recevoir des savoirs des habitants (savoir-faire locaux, savoirs d’usage)
  • Proposer des processus ouverts dans lesquels il est possible d’avoir prise

Un agir culturel et artistique

  • L’action artistique : un outil pour rencontrer le public
  • Des œuvres « micro »
  • Intervention dans l’espace public
  • Fêtes, festivals : moments de socialisation des projets

Un agir démocratique

  1. La ‘participation’, une activité aux enjeux stratégiques
    • Coproduire la commande
    • Choisir le public
    • Agir ou non dans un cadre institutionnel, les contre-projets
  2. Une expérience sociale liée à un idéal professionnel démocratique
    • Projet coopératif et projet architectural
    • Création collective et œuvre individuelle
    • Espace de savoirs versus savoirs de l’espace

Outils et moyens des projets et de leurs processus

Les projets : espaces de paroles et paroles d’espaces

  • Travailler sur l’« espace symbolique », interpellation du public, le projet comme espace de débat
  • Travailler sur l’« espace public », l’agora, espace de la démocratie
  • La parole est fondatrice du projet, un travail sur l’énonciation

Le résultat comme représentation du processus de projet

  • L’importance de cet aspect de la matérialité du projet est en quelque sorte le pendant de son aspect processuel et évolutif dont le devenir est incertain,
  • La documentation des projets participe de la fabrication de l’« œuvre », fut-elle collective. Des présentations graphiques croisant représentation traditionnelle du champ de l’architecture et une communication destinée au grand public.
  • Les récits font œuvre
  • Les restitutions

L’œuvre, synthèse formelle des savoirs et savoir-faire mis en commun dans le projet

  1. Une conception de l’œuvre architecturale renouvelée par une proximité avec l’art contemporain
    • Arts de la rue : investissement de l’espace urbain
    • Arts plastiques : installations
    • Arts du spectacle : performances
    • Arts graphiques
  2. L’installation et autoconstruction : interpeller sur les usages de l’espace et en proposer des nouveaux
  3. Interventions à une échelle « micro » : au « raz du sol », cf. Anne Querrien, Multitudes n°20
  4. Proximité avec les habitants que ce soit dans la l’élaboration de l’objet et la maîtrise de ses aspects symboliques
  5. Le jardin : espace partagé collaboratif et écologique
    • Expérimenter l’action collective
    • Débats sur la place de la nature en ville : biodiversité et agriculture (référence à Gilles Clément).
  6. Le chantier est le lieu du projet, celui du « faire » et du rassemblement du collectif.

Conclusions

Travailler avec

  1. la participation des habitants modifie le travail de conception en ce qu’il accepte de nouveaux éléments de définition (intervention au niveau du programme et au niveau de la forme architecturale),
    • Une rencontre entre des citoyens architectes et des architectes citoyens
  2. la pédagogie intervient sur l’organisation du travail avec le public (ateliers et autres dispositifs permettant la transmission et le travail collectif),
    • Permettre aux habitants d’être à l’initiative des projets et transmettre des connaissances (savoirs savants)
  3. et enfin l’action artistique déplace la place de l’œuvre dans les projets proposés : l’œuvre est souvent la représentation d’un projet social incarnant une expérience collective
    • rôle des expositions, installations et performances par exemple.

Méthodes

  1. un travail sur l’énonciation architecturale
    • paroles et récits
  2. la mise en place d’outils de représentation spécifiques et la création d’œuvres « micro »
    • non par leurs dimensions mais par la proximité qu’elles permettent avec le public
  3. une attention spécifique aux processus des projets autant qu’aux résultats
    • Objets liés au processus / usages liés à la forme
D I D A T T I C A | Copyright © 2002-2017 | Tous droits réservés | Nous contacter
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception du site : Teddy Payet